Inside RocketLinks » Nouveauté » Le netlinking après Penguin 2.0

Le netlinking après Penguin 2.0

links-740x244

Comme la plupart d’entre vous le savent déjà, Penguin 2.0 (également appelé Penguin 4) a été déployé en France le 22 mai 2013.

Cette mise à jour de l’algorithme de Google vise comme ses versions précédentes les sites ayant un profil de liens suspect et/ou de mauvaise qualité.. du moins en principe. Comme à chaque déploiement d’une mise à jour Google, de très nombreux contre exemples ont démontré le manque de cohérence dans les résultats post Penguin 2.0. Google a d’ailleurs mis en place un formulaire pour reporter les sites n’ayant pas été affectés par la mise à jour.

Pour plus d’informations sur les sites affectés je vous conseille de jeter un œil sur cette liste des 40 sites francophones les plus affectés par Penguin 2.0  proposée par Abondance et SearchMetrics.

 

Quelles sont les solutions de netlinking encore viables aujourd’hui ?

Si la création en masse de liens de faible qualité semble avoir du plomb dans l’aile, les liens dans leur globalité restent un facteur incontournable pour se placer sur une ou des expressions concurrentielles.

Certaines solutions classiques sont toujours viables :

- L’inscription dans les annuaires de très bonne qualité et/ou dans votre thématique

- Les réseaux de sites de communiqués de presse privés de qualité : Des sites avec des publications régulières et thématiques, avec certains articles sans liens, …

- Les liens en commentaires sont également toujours efficaces s’ils sont faits proprement et régulièrement.

Ces types de liens bien qu’efficaces ont trois problèmes majeurs :

  • Si vous pouvez les obtenir vos concurrents le pourront aussi.
  • Ils sont de plus en plus chers à produire (entretien des sites, rédaction de contenu, …)
  • Ils ne proviennent pas de sites d’autorité dans votre niche et votre profil de liens risque d’être trop artificiel pour échapper au manchot de Mountain View.

 

L’achat de liens post Penguin 2.0 : le bon compromis ?

S’il est évident qu’acheter en masse des liens de faible qualité afin de rajouter du jour au lendemain 200 sites référents pointant vers votre site avec l’ancre la plus optimisées possible ne risque plus d’avoir beaucoup d’effets positifs, il n’en est pas de même pour tous les liens.

Actuellement même un seul lien non optimisé (avec le nom de votre marque, ou simple du type : « ndd.com » provenant d’un site disposant d’une autorité globale,  ou thématique,  peut non seulement permettre à un site de se positionner plus facilement, mais surtout de diminuer le risque de pénalité.

De plus, si votre site se situe dans une thématique concurrentielle comme les assurances ou le poker, vous pouvez construire votre stratégie de liens rapidement pour vos nouveaux sites, et aller chercher des liens que vos concurrents auront bien du mal à copier ne sachant pas comment contacter aussi rapidement et efficacement les éditeurs des sites.

 

A propos de Valentin Broion

Consultant pour RocketLinks et fan de geekeries en tout genre, je partage avec vous mes expériences en SEO & SEA.

Retrouvez Valentin sur les réseaux sociaux :
Twitter -

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>